Juste avec nos dernières vacances (de printemps), Fabian Grégoire, auteur de littérature de jeunesse, et illustrateur, nous a rendu visite. Dans notre classe, nous lui avions préparé cinq questions.

Fabian Grégoire n’a jamais arrêté de dessiner. Un jour, il est allé dans une école de dessin, il avait beaucoup de choix, mais il a choisi de faire des dessins pour les enfants.

 

Il a un stylo plume qui contient de l’encre qu’il achète spécialement en Allemagne. Il aime la couleur sépia. Il a aussi une cartouche avec de l’encre très liquide. Il peint avec de l’encre à stylo plume et il n’aime pas les marqueurs permanents car ça coûte horriblement cher et ça se vide rapidement.

 

Dans « Le phare de l’oubli », ce n’était pas des craies mais c’était des crayons de couleurs gras. Fabian Grégoire mélange beaucoup les matériaux et les techniques. Il n’utilise pas la gomme.

Pour faire un album, il faut trois grandes pages.

Fabian Grégoire a vécu en Belgique. Il dit qu’il ne faut pas avoir peur de nos fautes ni hésiter à lire et à écrire. Il s’inspire de ce qu’il voit dans les pays où il voyage et il dessine ses observations sur un carnet, comme souvenirs.

 

Lyazid et Inès, CM1C

Mai 2018