Concernant les poux, merci de trouver ci-dessous des informations et conseils validés par le service de santé scolaire du lycée Descartes

Conseil aux familles :

Les problématiques de pédiculose sont un des aspects les moins agréables de la vie en collectivité. Elles sont délicates à régler car elles nécessitent à la fois rigueur et coordination. Rigueur dans le respect des différentes phases du traitement, et coordination pour que toutes les personnes concernées agissent au même moment afin d’éviter de conserver un foyer de contamination.

Voici, pour aider chaque famille, un tutoriel précis vous informant sur le cycle de vie du pou, vous expliquant la marche à suivre pour s’en débarrasser (à noter l’importance de la destruction des lentes et donc de l’usage d’un peigne spécifique) et vous fournissant des pistes de prévention.

INFORMATION et CONSEILS

LE POU est un parasite de couleur grisâtre ou brunâtre, allongé, mobile. La femelle pond une dizaine d’œufs chaque jour.

LES LENTES éclosent en 5 jours environ, donnant naissance à des poux qui deviennent adultes en 10 jours, capables de se reproduire. Les lentes, en général blanches et de forme allongée, sont fortement attachées par une extrémité au cheveu. Elles sont difficiles à détacher ce qui les distingue des pellicules. Les lentes vivantes sont situées à moins de 1,5 cm du cuir chevelu.

SIGNES D’ALERTE AUX POUX
Démangeaisons, grattage du cuir chevelu.
Apparition de croûtes sur le crâne, derrière les oreilles ou sur la nuque.
Présence de lentes (aspect de pellicules agglutinées sur les cheveux).
Contact récent direct ou indirect avec une personne porteur de poux (échange de bonnets, écharpes, vêtements…).

LE TRAITEMENT
Le shampooing antiparasitaire : une application et rinçage après 15 minutes, ou la lotion antiparasitaire, à appliquer une nuit et à rincer le matin, le 1er et le 8ème jours (vérifier sur la notice : chaque produit a un mode d’emploi spécifique).
Élimination soigneuse et répétée des lentes par un peignage attentif, à l’aide d’un peigne métallique fin trempé dans l’eau vinaigrée, et/ou par un retrait manuel en les faisant coulisser le long du cheveu (attention : le brossage des cheveux ne permet pas d’éliminer les lentes). En effet, la plupart des traitements antiparasitaires détruisent les poux adultes, mais pas les lentes… qui peuvent donc éclore au bout de 8 jours et permettre ainsi au cycle de reprendre.
Lavage des vêtements (bonnets, écharpes …) et de la literie (taies, draps,…), des brosses et peignes, à 60 degrés.
Ni l’eau de la piscine, ni le sèche cheveu ne détruisent les poux.

LA PRéVENTION
Surveillance régulière de la chevelure.
Lavages, brossages, peignages (peigne fin) fréquents. Maintien des cheveux longs attachés.
Shampooing antiparasitaire 1 fois par semaine, pendant 2 à 3 semaines, en cas d’épidémie scolaire ou familiale.
Éventuellement appliquer un répulsif sur les cheveux, chaque semaine ou chaque jour avant de partir à l’école : huile de lavande ou vinaigre blanc dans l’eau de rinçage après le shampoing (ne pas rincer après), ou produit répulsif (un spray sur la chevelure chaque matin).
N’oublions pas qu’il est INDISPENSABLE de traiter en même temps tous les porteurs de parasites (lentes ou poux) dans une même collectivité, c’est-à-dire d’appliquer ces mesures dès que l’alerte est donnée dans une classe par l’enseignant.
C’est à chaque famille victime de cet incident qu’il appartient de faire le nécessaire pour le confort de ses enfants et celui des autres car les poux se transmettent facilement entre voisins et camarades de jeux.
Il n’y a pas de remède miracle, le traitement doit être MINUTIEUX, avec CONTROLE RéPéTé DURANT les deux semaines qui suivent.

PRODUITS DISPONIBLES
Pour connaître les produits disponibles et efficaces, nous vous engageons à prendre l’avis de votre médecin traitant.

– – – – – – – – – – – – – – – – — – – – – – – – – – – – – – – – — – – – – – – – – – – – – – – – — – – – – – – – – – – – – – – – — – – – – – – – – – – – – – – – — – – – –

L’infirmière du pôle, Fanny CAZAUX LAHRIOUI (infirmière-ecoles@lycee-descartes.ma) est présente à l’école Cézanne tous les lundis et les mercredis.

Les parents sont avertis lorsque les enfants passent la visite médicale.

Les parents peuvent la contacter en cas de besoin.

Note de l’AEFE concernant la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers à consulter ci dessous :

AEFE-note-information-EBEP-01-09-2016

SANTE SCOLAIRE

Plusieurs jours par semaine, vous confiez vos enfants à l’école. L’école a donc la responsabilité, en liaison étroite avec vous, de veiller à leur santé et à leur bien-être.

L’école a aussi pour mission, avec le service de santé scolaire et dans le cadre du projet d’école, d’assurer leur éducation à la santé, de contribuer à leur apprentissage du respect de l’autre, à la prévention des conduites à risque.
Fanny CAZAUX LAHRIOUI, infirmière-ecoles@lycee-descartes.ma , est l’infirmière du Pôle de Rabat Kenitra. Elle suit les dossiers des élèves avec le médecin scolaire du Pôle, Docteur Youssef SALHI, au Lycée Descartes.

En cas d’urgence :
L’école a besoin de pouvoir vous joindre sans délai.
Pensez à prévenir par écrit le secrétariat de tout changement de vos coordonnées téléphoniques : cezanne2.rabat@gmail.com, cezanne.rabat@gmail.com
Si vous quittez le territoire, vous devez communiquer par écrit à la Directrice (ecole.cezanne@ienmaroc.org) de l’école le nom de la personne qui a la responsabilité légale concernant les décisions à prendre pour votre enfant pendant la durée de votre absence.

MEDICAMENTS ET SOINS

L’infirmière du pôle est présente à l’école Cézanne le lundi et le mercredi. L’école n’est normalement pas habilitée à donner des médicaments aux enfants (sauf en cas de mise en place d’un PAI). Elle ne peut intervenir que sur des blessures superficielles (désinfection…). L’école vous appellera en cas de nécessité ou contactera le SAMU (tel : 05 37 73 73 73 ou Tel : 141) en cas de blessure grave.
N’OUBLIEZ PAS DE COMMUNIQUER AU SECRETARIAT TOUT CHANGEMENT DE TÉLÉPHONE : cezanne2.rabat@gmail.com, cezanne.rabat@gmail.com
Si votre enfant a besoin de suivre un traitement médical particulier, vous devez contacter l’enseignant, la directrice de l’école ou le service de santé scolaire.

PAI (PROJET D’ACCUEIL INDIVIDUALISE) ET TROUBLES DE SANTE INVALIDANTS

Certains enfants ayant des troubles de santé chroniques ou invalidants (allergies, asthme, épilepsie, cardiopathie,…) ont besoin d’aménagements particuliers. Un PAI est alors mis en place pour faciliter leur scolarisation, leur vie quotidienne à l’école, les mesures d’urgence à prendre en cas de nécessité.
Ce PAI, établi par le médecin de famille, le médecin scolaire, l’infirmière scolaire et l’école en concertation avec la famille de l’élève concerne aussi le temps périscolaire : garderie, études, restaurant scolaire.
Si l’état de santé de l’enfant ne lui permet plus de suivre une scolarité régulière, des dispositifs peuvent être mis en place à l’école, à l’hôpital ou à domicile afin qu’il puisse malgré tout suivre certains cours.

HANDICAP

La scolarisation des enfants présentant un handicap ou des troubles de santé invalidants, qu’ils soient durables ou définitifs, est favorisée par la loi. Elle affirme que chaque enfant porteur de handicap a le droit d’être scolarisé au plus près de son domicile, en milieu ordinaire si la nature et la gravité de son handicap le permettent. De plus, il bénéficie d’un projet personnalisé de scolarisation (PPS), défini avec ses parents, qui lui permet de suivre un parcours continu et adapté.
Pour toute question, vous pouvez consulter la directrice de l’école qui vous indiquera les démarches à entreprendre. Le médecin scolaire reçoit aussi la famille en RV.
À l’école, la présence d’un enfant porteur de handicap peut être une vraie richesse, pour apprendre la différence, la tolérance, ou l’entraide par exemple.

QUELQUES CONSEILS….

Pour être en bonne santé et se sentir bien, nos enfants ont des besoins particuliers :

• de dormir suffisamment Les jeunes enfants ont besoin entre 10 heures à 11heures de sommeil. : Les enfants qui manquent de sommeil ont souvent des difficultés d’apprentissage et sont angoissés ou excités.
• une alimentation équilibrée, éviter les boissons sucrées
• un bon petit déjeuner qui, s’il est pris, rend inutile le goûter du matin
• privilégier les fruits. Limiter les sucreries, les graisses et le grignotage.
• une activité physique régulière, pour éliminer et se dépenser. Aujourd’hui en France, 18% des enfants seraient en surpoids, et ce chiffre ne cesse d’augmenter : essayons d’arrêter l’inflation !

Des gestes simples…

Merci de vérifier régulièrement la tête de vos enfants et de nous alerter en cas de présence de poux !
Se laver les mains avant de manger et en sortant des toilettes,
Se brosser les dents après chaque repas et avant de se coucher,
Utiliser des mouchoirs,
Jeter les papiers à la poubelle etc….sont autant de petits gestes simples que nous pouvons apprendre à nos enfants, pour leur confort… mais aussi celui des autres.